Contes d’été

©Bruno Robin / BàG

Achille Grimaud & Éric Thomas

Contes d’été est un spectacle qui propose de revisiter les contes traditionnels au gré d’improvisations musicales.
Achille Grimaud  et Éric Thomas nous entraînent ainsi, au fil des mots et de la musique, dans des récits de la Bretagne d’hier pour mieux parler d’aujourd’hui.

Premières représentations tout public: les 9 et 10 juillet au Festival Saumon, Pont-Scorff

 

Western

© Aurélien Marsan

Retrouvailles à Montréal pour Achille Grimaud et François Lavallée.

Objectif: écrire, écrire et écrire, mais aussi rencontrer des (futurs?) soutiens du projet, des partenaires de création, des collaborateurs  enjoués et des alliés de choix.
Bref, l’opération production au Québec, c’est parti!

Tous à la mine!

© BàG

Une semaine de résidence, une metteure en scène, quatre comédiens, une+un scénographes, une vidéaste et son compositeur, un photographe, un régisseur, deux techniciens, un DJ, l’équipe de la Communauté de communes de la Région de Nozay, le soutien de la ville d’Abbaretz, et la participation très active d’une soixantaine de bénévoles: la BàG n’est pas peu fière du travail accomplie et de la très belle rencontre avec un public venu nombreux pour revivre une journée d’embauche à la mine!

Libre court #3

Gif Web Le Jour le plus Court 336x280_ANIM

C’est la fête du court métrage!
Films d’animation, dessins animés, fictions, documentaires, pour les enfants ou pour les adultes, en famille ou entre amis: c’est au théâtre Le Strapontin, à Pont-Scorff, dimanche 20 décembre… et c’est gratuit pour ceux qui aiment les films!

17h. LES COURTS DES PETITS (à partir de 3 ans)
20h. LES COURTS DES GRANDS (pas avant 13 ans)

Stage Clown

Ariane Burési © Jean-Pierre Estournet

La BàG propose un stage de clown amateur, à destination des adultes, débutants ou confirmés, les samedi 7 et dimanche 8 novembre,  de 10h à 17h, au théâtre Le Strapontin, à Pont-Scorff.

Dans le cadre de cet atelier, assuré par Ariane Burési, un travail technique sera mis en place (travail sur la présence scénique et « le rien faire »), avant d’engager une pratique de l’improvisation autour de la figure singulière et libre du clown.