L’art contemporain raconté à ma fille

 

 

L’art contemporain, ça date de quand au juste ? L’art contemporain, on dit que c’est une expression un peu fourre-tout… mais tout, c’est quoi ?   Vous avez des questions ? Vous cherchez des réponses ?  Vous êtes sur la bonne voie!  Soyez-en sûrs, La Bande à Grimaud va vous faire aimer l’art contemporain. Après ça, un carré noir sur fond blanc ne pourra plus jamais être seulement un carré noir sur fond blanc…

 L’art contemporain a ses codes, ses réseaux, un fonctionnement qui le différencie des autres pratiques artistiques ; il oblige à reconsidérer à porter un autre regard sur les choses. Encore faut-il en avoir les clés… Sans cela, on se sent exclu, inapte, illégitime ; on prend alors le parti d’en rire, de s’en désintéresser, voire parfois, de le rejeter en bloc. L’art contemporain est ainsi souvent moqué et tourné en dérision et ce n’est pas toujours sans raison… les postures qu’ils génèrent peuvent effectivement prêter à sourire, reste qu’il vaut évidemment beaucoup mieux que ça. L’engouement qu’il suscite chez les initiés doit bien être explicable à ceux qui ne le sont pas encore. Écrire sur le sujet nécessite de prendre en compte tous ces paramètres.

Je souhaitais proposer une forme qui donne envie au spectateur d’aller voir ce qui se trame derrière ces œuvres d’art contemporain. Il fallait pour cela désamorcer les résistances, par le rire ; puis faire en sorte de livrer, mine de rien quelques clés ; attiser la curiosité. Puis, cerise sur le gâteau, parvenir à faire sourire le public le plus sensible au sujet, les inconditionnels de l’art contemporain… Tout est question d’équilibre dans le décalage ; moquer la posture mais pas le fond, rire de l’ignorance sans jamais la stigmatiser, détendre le discours sans perdre le sens.

Cette proposition est un objet de médiation qui a vocation à être présenté dans les espaces d’art contemporains, les centres culturels, les médiathèques.


conférence décalée   // 40 minutes  //  Tout public

écriture // Achille GRIMAUD et Alexandra KOENIGUER

interprétation //  Olivier CLÉNET

mise en scène //  Achille GRIMAUD

production // la BàG

diffusion //  la BàG