Projets de territoire

Action de proximité

Au centre d’un projet culturel de proximité se trouvent les questions d’une autre approche du public et de l’aspect protéiforme de ce public. La rencontre artistique est dépendante du bon traitement de ces questions : chaque nouveau projet est donc une proposition unique.

  • Dans un rapport qui n’est plus celui d’une frontalité (un spectacle sur scène, un public en salle), il s’agit d’explorer de nouveaux dispositifs de présentation : hors-les-murs, en extérieur, dans des lieux.
  • De la rencontre avec les acteurs , les publics et l’histoire d’un territoire naît un projet : exposition sur une histoire imaginaire des châteaux, visite guidée d’un musée pas encore construit, reconstitution d’une séance de cinéma des années 50, reconstitution fantaisiste d’une scène ordinaire de lavandières au lavoir, conférence décalée.

 Un autre projet artistique

À partir d’un élément du paysage, d’une pratique particulière, de souvenirs liés à un site, la BàG élabore une trame narrative. Ainsi se construit une histoire, imaginaire mais également nourrie par la mémoire collective et les bonnes volontés des acteurs du territoire.

La restitution constitue un moment collectif et festif : elle est surtout un moyen de donner à voir autrement un environnement banalisé par le temps.

Cinéma, art du récit, théâtre, musique, arts plastiques : toutes les pratiques jugées utiles au projet se conjugueront, faisant du projet un objet qui n’a pas vocation à être diffusé, mais bien à coller au plus près à la spécificité de son territoire de création.